Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

cuisinecreole.overblog.com

cuisine et recettes de la Réunion en Métropole.Pour tous les Réunionnais et autres loin de leur île des recettes de la Réunion facile à réaliser et avec peu d'ingrédients. en Métropole et ailleurs on à juste besoin de curcuma et de massalé pour cuisiner le reste on l'a à porter de main.

Publié par Cuisine Créole sur
fricassé d' épinard

Fricassé d'épinard - ailes de poulet rôties - riz blanc et purée de piment rouge.
Recette fricassé d'épinard : : bien nettoyer les épinards passer les sous l'eau et laisser les égoutter dans une passoire. Faire revenir dans un peu d'huile normal 2 oignons émincés ( 2 gousses d'ail écrasées, sel, piment, un bout de gingembre) et laisser roussir 2 mn puis ajouter les épinards et laisser cuire à couvert pendant 5mn.

Publié par Cuisine Créole sur
Beignets de morue et pomme de terre

Recette:
bien faire dessaler 400 g de morue, enlever les arêtes, l'émietter et passer la à la moulinette.

Faire cuire à l'eau 200 g de pomme de terre avec la peau puis les peler et les écraser à la moulinette ou à la fourchette.

Mélanger la morue à la purée de pomme de terre, ajouter une botte d'oignon vert ou de ciboulette ciselée, du poivre, (du piment en option), rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Former des beignets avec 2 cuillères à soupes, ou des boulettes ou des galettes, passer les dans de la farine puis dans l'huile de friture jusqu'à coloration puis déposer les sur du papier absorbant.

Publié par Cuisine Créole sur
ti jacques au boucané - rougail dakatine - haricots rouges - riz blanc dans une feuille de banane
ti jacques au boucané - rougail dakatine - haricots rouges - riz blanc dans une feuille de banane

recette: tapez ti jacques au boucané dans recherche à droite.

Publié par sur
le nouveau barbeuk !!!

le nouveau barbeuk !!!

Publié par Cuisine Créole sur
Boudin créole Réunionnais

il existe plusieurs recettes du boudin Réunionnais, Les anciennes recettes étaient plus simple avec moins d'ingrédients et chacun le fait à sa façon.

Recette pour environ 5 kg de boudin :

Dans un grand saladier verser +/- 5 L de sang de porc et ajouter +/- 2 baguettes de pain cassées en morceaux et bien mélanger.

Dans une grande marmite faire revenir dans un peu d'huile ou (de graisse du cochon) 1 kg d'oignons émincés, (1 tête d'ail écrasée avec, 1 gros bout de gingembre, thym, sel), laisser roussir puis ajoutez 1/2 choux blanc émincé et laissez cuire puis éteindre le feux. Ajoutez 2 bottes de cressons hachés, 2 bottes d'oignons verts ciselés et 2 bottes de persil hachés finement et bien mélanger.

Ajoutez le sang, bien mélanger puis séparez la préparation dans 2 récipients différents, dans un ajoutez le piment.

Bien laver les boyaux à l'eau froide ou tiède et faire un nœud à l'extrémité. Coupez une bouteille de soda pour faire un entonnoir et prévoir un poussoir, enfiler un boyau puis verser la préparation et bien pousser jusqu'au fond du boyau. A la fin faire une grappe et attachez avec une ficelle.

Mettre de l'eau à bouillir dans une grande marmite et dès les premiers frémissements éteindre le feux et déposez les boudins pendant 20 mn maxi tout en retournant les grappes.

Bonne dégustation !!!,

Publié par Cuisine Créole sur
Fricassé de kale - riz blanc - poulet frit. Pour les Réunionnais le Kale a le même goût que les brèdes lastron. Recette fricassé de kale: Enlevez les grosses nervures des feuilles, passez les sous l' eau puis les couper finement. Faire revenir dans un peu d'huile normal 2 oignons émincés ( 2 gousses d'ail écrasées, sel, piment, un bout de gingembre) et laisser roussir 2 mn puis ajouter le kale et laisser cuire à couvert pendant 5 à 10 mn sans rajouter d'eau.
Fricassé de kale - riz blanc - poulet frit. Pour les Réunionnais le Kale a le même goût que les brèdes lastron. Recette fricassé de kale: Enlevez les grosses nervures des feuilles, passez les sous l' eau puis les couper finement. Faire revenir dans un peu d'huile normal 2 oignons émincés ( 2 gousses d'ail écrasées, sel, piment, un bout de gingembre) et laisser roussir 2 mn puis ajouter le kale et laisser cuire à couvert pendant 5 à 10 mn sans rajouter d'eau.

Fricassé de kale - riz blanc - poulet frit. Pour les Réunionnais le Kale a le même goût que les brèdes lastron. Recette fricassé de kale: Enlevez les grosses nervures des feuilles, passez les sous l' eau puis les couper finement. Faire revenir dans un peu d'huile normal 2 oignons émincés ( 2 gousses d'ail écrasées, sel, piment, un bout de gingembre) et laisser roussir 2 mn puis ajouter le kale et laisser cuire à couvert pendant 5 à 10 mn sans rajouter d'eau.

Publié par Cuisine Créole sur
Les Américains vivent une histoire d'amour avec un étrange légume: ils raffolent du kale (prononcer "kayl"). Cette tocade a même failli virer à la folie cet été après des rumeurs de pénurie. Par quel mystère, cette passion pour ce chou qui relève plus du barbelé végétal ne faiblit pas?  En France, la poignée de végétariens pointus qui s'y intéressent ne parvient même pas à lui trouver un nom, ni même à s'entendre sur son genre ("la kayle", "le kayle"?), hésitant entre 5 différentes appellations dont le peu appétissant "chou frisé non-pommé".  Une Américaine, Kristen Beddard, expatriée à Paris, s'en est fait la prophète. Vaille que vaille, elle sillonne les marchés bios et les rédactions de magazines spécialisés pour tenter de convaincre les papilles françaises. Sur son blog, "The Kale Project", on peut consulter sur une carte de Paris interactive les quelques adresses où l'on peut espérer trouver cette rareté.  Mais outre-atlantique, le kale est partout. En quelques années, il a délogé la romaine des salades césar, remplacé les épinards de Popeye, détrôné la chips de pomme de terre.  Les statistiques du ministère américain de l'Agriculture montrent que la consommation de kale a augmenté de près de 30% depuis 2007. Et le nombre de fermes cultivant le chou plume est passé de 954 en 2007 à 2.500 en 2012. Avec sa soupe assaisonnée au kale, Heinz en a presque fait un produit grand public que l'on retrouve désormais dans les rayons de Walmart et autres grandes surfaces.  En smoothie avec du kiwi, en chiffonnade zestée au citron vert ou en "kale-onaise" pour accompagner des fruits de mer: un psychiatre new-yorkais en a même fait un livre de recettes qu'il a baptisé "Fifty Shades of Kale".  C'est dans une sorte de délire érotique qu'il y explique comment débarrasser les feuilles amères de leur épaisse côte centrale avant de les masser avec de l'huile ou du citron pour adoucir leur croquant charnu.  Dans un chapitre "Naughty and Nice" (bon et coquin), il y décline des recettes de cocktails tous plus sains les uns que les autres comme le "kalejito" (variante du mojito) ou encore le "Bloody Mary Vert".  "La kale est ma muse", confie très sérieusement Drew Ramsey, professeur assistant à l'université de Columbia à New York. "Elle est ma déesse verte et depuis qu'elle est entrée dans ma vie, tout a changé".  Multiples vertus  Bon marché, cultivable partout et nutritivement très riche, ce médecin est intarissable sur les "leçons de la kale". Il a même lancé une pétition nationale pour que Barack Obama déclare un jour férié en l'honneur du végétal.  Très pauvre en calories, excellent dépuratif, le kale est aussi l'un des légumes les plus riches que l'on puisse trouver. Imbattable pour son apport en vitamines A et K, elle est une des meilleures armes contre le cancer et nous permettrait, selon le magazine américain Science, de survivre sur une île déserte.  "Les Américains pensent qu'il y a un aliment magique qui va les sauver de toutes leurs fringales", explique Kara Nielson, spécialiste des tendances gastronomiques chez Sterling Rice. "Contrairement aux Français qui ont une culture gastronomique établie, les Américains sont constamment à la recherche de l'aliment le plus nutritif qui va redessiner les nouveaux usages culinaires".  Le docteur Ramsey va même jusqu'à affirmer que ce "super-légume" est capable de réduire les risques de dépression, d'angoisse et même d'Alzheimer. "La nourriture que nous choisissons d'absorber constitue notre marge de manoeuvre la plus importante en matière de santé mentale", explique-t-il. "Ce que nous enseigne lekale c'est que bien manger permet d'augmenter la résistance de notre cerveau".  A tel point que cette passion a frisé la folie cet été avec des rumeurs de pénurie de graines relayées par plusieurs médias mais démenties par le fournisseur principal de graines Bejo Seeds.  Le New Yorker en a tiré une fiction délirante dans son édition d'il y a deux semaines. Projeté en 2034, on y voit des Américains en manque sniffer de la "K" et se rappeler la larme à l'oeil cette bonne vieille époque où l'on broutait innocemment des saladiers entiers de kale.
Les Américains vivent une histoire d'amour avec un étrange légume: ils raffolent du kale (prononcer "kayl"). Cette tocade a même failli virer à la folie cet été après des rumeurs de pénurie. Par quel mystère, cette passion pour ce chou qui relève plus du barbelé végétal ne faiblit pas?  En France, la poignée de végétariens pointus qui s'y intéressent ne parvient même pas à lui trouver un nom, ni même à s'entendre sur son genre ("la kayle", "le kayle"?), hésitant entre 5 différentes appellations dont le peu appétissant "chou frisé non-pommé".  Une Américaine, Kristen Beddard, expatriée à Paris, s'en est fait la prophète. Vaille que vaille, elle sillonne les marchés bios et les rédactions de magazines spécialisés pour tenter de convaincre les papilles françaises. Sur son blog, "The Kale Project", on peut consulter sur une carte de Paris interactive les quelques adresses où l'on peut espérer trouver cette rareté.  Mais outre-atlantique, le kale est partout. En quelques années, il a délogé la romaine des salades césar, remplacé les épinards de Popeye, détrôné la chips de pomme de terre.  Les statistiques du ministère américain de l'Agriculture montrent que la consommation de kale a augmenté de près de 30% depuis 2007. Et le nombre de fermes cultivant le chou plume est passé de 954 en 2007 à 2.500 en 2012. Avec sa soupe assaisonnée au kale, Heinz en a presque fait un produit grand public que l'on retrouve désormais dans les rayons de Walmart et autres grandes surfaces.  En smoothie avec du kiwi, en chiffonnade zestée au citron vert ou en "kale-onaise" pour accompagner des fruits de mer: un psychiatre new-yorkais en a même fait un livre de recettes qu'il a baptisé "Fifty Shades of Kale".  C'est dans une sorte de délire érotique qu'il y explique comment débarrasser les feuilles amères de leur épaisse côte centrale avant de les masser avec de l'huile ou du citron pour adoucir leur croquant charnu.  Dans un chapitre "Naughty and Nice" (bon et coquin), il y décline des recettes de cocktails tous plus sains les uns que les autres comme le "kalejito" (variante du mojito) ou encore le "Bloody Mary Vert".  "La kale est ma muse", confie très sérieusement Drew Ramsey, professeur assistant à l'université de Columbia à New York. "Elle est ma déesse verte et depuis qu'elle est entrée dans ma vie, tout a changé".  Multiples vertus  Bon marché, cultivable partout et nutritivement très riche, ce médecin est intarissable sur les "leçons de la kale". Il a même lancé une pétition nationale pour que Barack Obama déclare un jour férié en l'honneur du végétal.  Très pauvre en calories, excellent dépuratif, le kale est aussi l'un des légumes les plus riches que l'on puisse trouver. Imbattable pour son apport en vitamines A et K, elle est une des meilleures armes contre le cancer et nous permettrait, selon le magazine américain Science, de survivre sur une île déserte.  "Les Américains pensent qu'il y a un aliment magique qui va les sauver de toutes leurs fringales", explique Kara Nielson, spécialiste des tendances gastronomiques chez Sterling Rice. "Contrairement aux Français qui ont une culture gastronomique établie, les Américains sont constamment à la recherche de l'aliment le plus nutritif qui va redessiner les nouveaux usages culinaires".  Le docteur Ramsey va même jusqu'à affirmer que ce "super-légume" est capable de réduire les risques de dépression, d'angoisse et même d'Alzheimer. "La nourriture que nous choisissons d'absorber constitue notre marge de manoeuvre la plus importante en matière de santé mentale", explique-t-il. "Ce que nous enseigne lekale c'est que bien manger permet d'augmenter la résistance de notre cerveau".  A tel point que cette passion a frisé la folie cet été avec des rumeurs de pénurie de graines relayées par plusieurs médias mais démenties par le fournisseur principal de graines Bejo Seeds.  Le New Yorker en a tiré une fiction délirante dans son édition d'il y a deux semaines. Projeté en 2034, on y voit des Américains en manque sniffer de la "K" et se rappeler la larme à l'oeil cette bonne vieille époque où l'on broutait innocemment des saladiers entiers de kale.

Les Américains vivent une histoire d'amour avec un étrange légume: ils raffolent du kale (prononcer "kayl"). Cette tocade a même failli virer à la folie cet été après des rumeurs de pénurie. Par quel mystère, cette passion pour ce chou qui relève plus du barbelé végétal ne faiblit pas? En France, la poignée de végétariens pointus qui s'y intéressent ne parvient même pas à lui trouver un nom, ni même à s'entendre sur son genre ("la kayle", "le kayle"?), hésitant entre 5 différentes appellations dont le peu appétissant "chou frisé non-pommé". Une Américaine, Kristen Beddard, expatriée à Paris, s'en est fait la prophète. Vaille que vaille, elle sillonne les marchés bios et les rédactions de magazines spécialisés pour tenter de convaincre les papilles françaises. Sur son blog, "The Kale Project", on peut consulter sur une carte de Paris interactive les quelques adresses où l'on peut espérer trouver cette rareté. Mais outre-atlantique, le kale est partout. En quelques années, il a délogé la romaine des salades césar, remplacé les épinards de Popeye, détrôné la chips de pomme de terre. Les statistiques du ministère américain de l'Agriculture montrent que la consommation de kale a augmenté de près de 30% depuis 2007. Et le nombre de fermes cultivant le chou plume est passé de 954 en 2007 à 2.500 en 2012. Avec sa soupe assaisonnée au kale, Heinz en a presque fait un produit grand public que l'on retrouve désormais dans les rayons de Walmart et autres grandes surfaces. En smoothie avec du kiwi, en chiffonnade zestée au citron vert ou en "kale-onaise" pour accompagner des fruits de mer: un psychiatre new-yorkais en a même fait un livre de recettes qu'il a baptisé "Fifty Shades of Kale". C'est dans une sorte de délire érotique qu'il y explique comment débarrasser les feuilles amères de leur épaisse côte centrale avant de les masser avec de l'huile ou du citron pour adoucir leur croquant charnu. Dans un chapitre "Naughty and Nice" (bon et coquin), il y décline des recettes de cocktails tous plus sains les uns que les autres comme le "kalejito" (variante du mojito) ou encore le "Bloody Mary Vert". "La kale est ma muse", confie très sérieusement Drew Ramsey, professeur assistant à l'université de Columbia à New York. "Elle est ma déesse verte et depuis qu'elle est entrée dans ma vie, tout a changé". Multiples vertus Bon marché, cultivable partout et nutritivement très riche, ce médecin est intarissable sur les "leçons de la kale". Il a même lancé une pétition nationale pour que Barack Obama déclare un jour férié en l'honneur du végétal. Très pauvre en calories, excellent dépuratif, le kale est aussi l'un des légumes les plus riches que l'on puisse trouver. Imbattable pour son apport en vitamines A et K, elle est une des meilleures armes contre le cancer et nous permettrait, selon le magazine américain Science, de survivre sur une île déserte. "Les Américains pensent qu'il y a un aliment magique qui va les sauver de toutes leurs fringales", explique Kara Nielson, spécialiste des tendances gastronomiques chez Sterling Rice. "Contrairement aux Français qui ont une culture gastronomique établie, les Américains sont constamment à la recherche de l'aliment le plus nutritif qui va redessiner les nouveaux usages culinaires". Le docteur Ramsey va même jusqu'à affirmer que ce "super-légume" est capable de réduire les risques de dépression, d'angoisse et même d'Alzheimer. "La nourriture que nous choisissons d'absorber constitue notre marge de manoeuvre la plus importante en matière de santé mentale", explique-t-il. "Ce que nous enseigne lekale c'est que bien manger permet d'augmenter la résistance de notre cerveau". A tel point que cette passion a frisé la folie cet été avec des rumeurs de pénurie de graines relayées par plusieurs médias mais démenties par le fournisseur principal de graines Bejo Seeds. Le New Yorker en a tiré une fiction délirante dans son édition d'il y a deux semaines. Projeté en 2034, on y voit des Américains en manque sniffer de la "K" et se rappeler la larme à l'oeil cette bonne vieille époque où l'on broutait innocemment des saladiers entiers de kale.

Publié par Cuisine Créole sur
Cari de pintade au combava - riz blanc - haricots rouge - salade de concombre. Recette de cari de pintade au combava: bien faire revenir les morceaux de pintade dans un peu d'huile normal, ajouter 2 oignons émincés,(4 gousses d'ail écrasées avec du zeste de combava, du sel poivre), une branche de thym et une 1/2 c.a.c de curcuma.laisser roussir pendant 2 mn puis ajouter 2 tomates concassées et laisser cuire à couvert jusqu'à ce que les tomates soient bien cuites puis couvrir d'eau et laisser réduire, rectifier l'assaisonnement .

Cari de pintade au combava - riz blanc - haricots rouge - salade de concombre. Recette de cari de pintade au combava: bien faire revenir les morceaux de pintade dans un peu d'huile normal, ajouter 2 oignons émincés,(4 gousses d'ail écrasées avec du zeste de combava, du sel poivre), une branche de thym et une 1/2 c.a.c de curcuma.laisser roussir pendant 2 mn puis ajouter 2 tomates concassées et laisser cuire à couvert jusqu'à ce que les tomates soient bien cuites puis couvrir d'eau et laisser réduire, rectifier l'assaisonnement .

À propos

cuisinecreole.overblog.com

“Toute la cuisine de l'île de la Réunion en Métropole par des Kréopolitains. Toutes les photos et recettes c'est notre cuisine au quotidien en Rhône Alpes donc pas de chichis pour la présentation des plats parce que c'est comme cela que mange les Réunionnais. ”

Rédigé par Cuisine Créole

Articles récents

Catégories

Hébergé par Overblog

optimisation googlebody>